Tout pratiquant de musculation s’est un jour posé cette question. Et le moins qu’on puisse dire que
chacun va de bon train avec son opinion. Aujourd’hui on va trancher la question une bonne fois pour
toute.

C’est quoi une courbature ?

Pour commencer, il est bon de rappeler ce qu’est une courbature. Dans le cas où elle n’est pas liée à
une maladie, une courbature est une douleur musculaire qui se manifeste après un entraînement ou
un effort physique. Ces douleurs ressenties sont souvent dues à des micro lésions des fibres
musculaires ou à une accumulation de déchets créé lors de la production de l’acide lactique.
Généralement, elles durent de 48 à 72h avec un pic de douleur à 48h après l’effort.


Tous les sportifs, de tout niveau, expérimentent un jour ce phénomène totalement bénin. Les
courbatures attestent d’un renforcement de vos muscles. La clef est donc de trouver un équilibre. La
douleur ressentie lors d’une séquence de courbature, est un indicateur, une « alerte » pour ne pas
aller trop loin dans vos efforts.

Est-ce que c’est bien d’avoir des courbatures ?

Pour beaucoup de sportifs, la courbature est le saint-graal, le témoin et la preuve d’une séance
rondement menée et qui le conduira inévitablement à créer du muscle… Et c’est en parti vrai !
Comme dis précédemment, elles sont un signal positif qui montre que le muscle se renforce. Mais
aussi que le travail que vous avez fourni a été inhabituel et a donc « choqué » votre muscle. C’est
donc une bonne nouvelle pour votre routine sportive.
Mais l’absence de totale de courbatures après un entraînement signifie-t-elle qu’on n’a pas bien
travaillé ? Absolument pas.


Premièrement, un entraînement régulier peut prévenir l’apparition de courbatures, ainsi un sportif
régulier y sera bien moins souvent soumis qu’un sportif amateur du dimanche. L’absence de
courbature est même, dans la majeure partie des cas, un bon signe témoignant de la bonne
réalisation des exercices. Dans le cadre d’une bonne routine sportive, les courbatures doivent donc
être occasionnelles.

Mais alors, on peut s’entraîner ou pas ?

Oui, on peut parfaitement continuer de s’entraîner sur des courbatures. Il serait même contre intuitif
de s’arrêter lorsque l’on subi ces courbatures. En effet, comme dis précédemment, les courbatures
sont le résultat d’une accumulation de déchets dans les muscles et le meilleur moyen de s’en
débarrasser, c’est d’être actif.
Le plus important, c’est de gérer ses efforts et de réduire l’intensité de son activité sportive le
lendemain du début des courbatures si on a prévu de s’entraîner dessus. Il faut bouger, mais il ne
faut pas recréer des déchets musculaires en excès, ce qui pourrait accentuer la douleur ou même
conduire à la blessure.

Comment s’en débarrasser ?

Lors d’un épisode de courbature, les meilleurs moyens pour s’en débarrasser sont :

  • Bien s’hydrater pour éliminer les déchets musculaires.
    Les déchets musculaires de notre corps sont évacués grâce à l’urine, la sudation et la
    respiration. Bien s’hydrater contribue donc à accentuer ce processus. En effet, le
    fonctionnement des reins et le processus de sudation fonctionnent à leur maximum lorsque
    le corps est bien hydraté.
  • S’étirer avant et après l’effort, si on sait s’y prendre.
    Lorsqu’ils sont bien réalisés, les étirements réduisent les tensions musculaires causées par les
    courbatures. Pratiquer plusieurs « séances » d’étirement peuvent aider à diminuer la douleur
    ressentie, même si celles-ci ne disparaîtront pas.
  • S’auto-masser ou se faire masser sur les points douloureux.
    L’auto-massage peut s’avérer être un allié de taille dans le processus de récupération après
    l’effort. Cela va donc avoir un impact bénéfique sur l’intensité de vos courbatures et réduira
    leur durée. Pour qu’il soit efficace, le massage doit être pratiqué directement sur les fibres
    musculaires endommagées. Il est aussi très efficace lorsqu’il est effectué directement après
    la séance, dans ce contexte il peut permettre d’éviter l’apparition de courbatures.

Pour résumer :

Les courbatures sont des phénomènes habituels et bénins pour le sportif. Elles ne sont pas signe
qu’on a particulièrement réussi sa séance, mais si elles surviennent occasionnellement, elles
témoignent d’une routine sportive bien menée. On peut continuer de s’entraîner dessus, mais il est
recommandé de réduire l’intensité du travail musculaire durant ces phases. Pour prévenir leur
apparition, il faut bien s’hydrater et faire du sport régulièrement.