Les épaules sont considérées comme étant un petit groupe musculaire. Elles sont composées de plusieurs faisceaux et chacun de ces faisceaux nécessite d’être stimulé et travaillé pour pouvoir développer ce groupe musculaire de manière harmonieuse. De plus, sur la durée, le fait qu’un ou plusieurs faisceaux des épaules aient été délaissés au détriment d’autres peut entraîner un déséquilibre musculaire pouvant augmenter le risque de blessure. Les blessures aux épaules sont très
courantes quand on les travaille avec des poids de musculation et touche beaucoup les pratiquants de musculation. Ces blessures sont diverses mais la plus récurrente est la tendinite, cauchemar de tous sportifs.

Il est important de travailler les muscles des épaules pour plusieurs raisons :

1- D’un point de vue physique

Les épaules interviennent dans une grande partie des exercices que l’on réalise à la maison ou en salle de sport. Et pour une grande partie d’entre eux, la puissance des muscles des épaules déterminera votre capacité à performer. Par exemple, il est peu probable que vous parveniez à soulever 130 ou 140kg de poids musculation au développé couché sans des épaules fortes et développées. De même, il semble irréaliste de penser pouvoir soulever 200kg de poids musculation au soulevé de terre sans un faisceau postérieur de l’épaule plus développé que la moyenne.

2- D’un point de vue esthétique

Avoir des épaules larges est le meilleur moyen pour paraître « balaise ». De plus, c’est la combinaison entre des épaules larges et une taille fine qui donne cette impression de « V » recherché par un grand nombre de sportif. Il y a fort à parier que vous ne parveniez pas à devenir impressionnant physiquement sans des épaules développées.

ALORS COMMENT ENTRAINER LES EPAULES ?

Pour commencer il faut se souvenir qu’il existe donc plusieurs faisceaux sur les épaules. 3
faisceaux pour être précis.


Le faisceau antérieur :
Ce faisceau se situe à l’avant de l’épaule et il a pour rôle d’emmener le bras vers l’avant. Il n’est quasiment jamais « en retard » chez les pratiquants de musculation car c’est le faisceau que l’on sollicite le plus facilement. C’est d’ailleurs ce faisceau qui vous permet de réaliser de grosses performances au développé couché.

Le faisceau postérieur :
Celui-ci, comme son nom l’indique, se situe à l’arrière de l’épaule. Il intervient dans la grande majorité des exercices impliquants le dos et à une forte tendance à être sous-développé car il ne peut pas vraiment être travaillé « par accident ». Pour être développé, ce faisceau doit être travaillé de manière isolé. Pour se faire, il faudra toujours veillé à avoir une position parfaite pour réaliser les exercices et utiliser des poids de musculation légers. Les charges légères en poids musculation vous permettront de bien exécuter les mouvements mais aussi d’éviter de solliciter les muscles agonistes aux épaules.

Le faisceau moyen :
Ce faisceau est LE faisceau qui donne le côté « balaise » recherché par un grand nombre de sportif. En effet, c’est lui qui bénéficie du volume le plus conséquent. Pour le travailler, il doit être lui aussi isolé et les exercices doivent réalisés précautionneusement pour ne pas vous blesser. On pense surtout au développé militaire qui provoque des inflammations et des lésions de la coiffe des rotateurs s’il est mal réalisé.

Au cours de l’entraînement
La règle est plutôt simple et habituelle, commencez par réaliser 2 ou 3 exercices polyarticulaires, c’est-à-dire des exercices qui sollicitent plusieurs groupes musculaires. Pour les épaules, c’est exercices sont : le développé haltères, le développé barre, le développé debout à la barre ou encore le développé debout aux haltères. Ces exercices ont l’avantage de provoquer une
réponse anabolique positive mais aussi de solliciter tous les faisceaux de l’épaules. Après avoir réalisé ces exercices, sollicitez les 3 faisceaux de vos épaules en les travaillant avec un mouvement d’isolation par faisceau. Respectez les temps de repos et les nombres de répétitions nécessaire en tenant compte de vos objectifs.

Attention aux blessures.
Comme il a été précisé au tout début de cet article, les blessures aux épaules sont courantes et sont souvent dues à de mauvaises réalisation des mouvements et à de mauvais échauffements.
Pour les échauffements, faites des exercices avec rotations pour renforcer la coiffe des rotateurs. Durant les élévations latérales, veillez à ne pas faire remonter les haltères plus haut que la ligne des épaules. Lors des développés haltères ou à la barre, démarrez le mouvement à hauteur des oreilles et ne pas descendez pas sous la ligne des oreilles. Enfin à la fin des entraînements, comme pour tous les autres muscles, pensez à vous étirer.

Si vous avez besoin de progresser efficacement, que ce soit pour la prise de masse ou la perte de poids. N’hésitez pas à télécharger l’application Dreamcore sur le play store et commencez votre programme dès aujourd’hui.