Le Kettlebell ou Gyria est un poids à la forme de boulet de canon mais avec un fond plat. Il est utilisé depuis les années 1700 et trouve ses origines en Russie. Au commencement il est ainsi appelé le Gyria et est utilisé par des athlètes Russes lors de compétitions appelées le Girevoy.  Historiquement le poids des kettlebells varie entre 16, 24 et 32kg mais maintenant que cet équipement s’est démocratisé à l’internationale, notamment sous l’impulsion de Pavel Tsatsouline aux Etats-Unis, on peut le retrouver à différents poids tels que 6, 12 ou 18kg par exemple.  Cet équipement est très apprécié par les sportifs de haut niveau de part sa polyvalence et sa capacité à travailler l’ensemble du corps. Aujourd’hui, il est utilisé par une grande partie des athlètes de fitness et de musculation, mais le sport qui le sollicite le plus est le CrossFit.

« Aucun sport individuel ne développe notre force musculaire et notre physique aussi bien que le kettlebell ». – Ludwig Chaplinskiy

Les bienfaits de l’utilisation du Kettlebell

L’usage du kettlebell est plus que recommandé. En effet, la pratique du kettlebell sollicite les muscles d’une manière bien différente que la sollicitation provoquée par l’utilisation d’un haltère. Pour rappel, les haltères travaillent les muscules de manière isolée, c’est-à-dire que ce travail ne va pas solliciter plus chaîne musculaire et va se concentrer sur le muscle visé par l’exercice. Cependant, avec le kettlebell c’est tout l’inverse, la sollicitation provoquée par cet équipement sera polyarticulaire, c’est-à-dire qu’il va impliquer plusieurs chaînes musculaires. C’est donc pour cela que le kettlebell est reconnu comme étant un allié sans fail pour réussir une belle perte de poids.  

En détail :

Lors de l’utilisation et de la réalisation d’exercices avec un kettlebell, pour réussir à contrôler la charge et réaliser les mouvements demandés, on est dans l’obligation d’adopter un gainage dynamique. Il est impossible de réussir à travailler et à profiter pleinement des avantages du travail au kettlebell sans gainer l’ensemble de votre corps. En effet, le gainage du corps sert à résister aux mouvements de balancier provoqués par le kettlebell, à mettre de la puissance lors du début des mouvements et à solliciter les muscles de manière excentrique pour freiner le kettlebell à la fin du mouvement.

Le kettlebell pour lutter contre les déséquilibres musculaires

Sur un certain nombre d’exercices tels que le snatch ou le jerk, le kettlebell implique un travail unilatéral du corps puisque ceux-ci sont réalisés à une main. Il n’est pas rare de constater chez les sportifs un déséquilibre musculaire entre la chaîne postérieure et la chaîne antérieure ce qui augmente les risques de blessure et les maux de dos. En effet, dans certains cas, les sportifs privilégient le travail des abdominaux, des épaules et des pectoraux au détriment du travail des muscles des jambes ou encore les personnes très peu activent finissent par affaiblir leurs muscles paravertébraux lorsqu’ils usent de la position assise de manière trop prolongée.

Dans ce type de scénario, l’utilisation du kettlebell est précieuse car il va pouvoir renforcer les muscles paravertébraux et grandement solliciter les ischios-jambiers car ceux-ci sont très mobilisés lors des phases excentriques durant l’utilisation des kettlebell. La pratique du kettlebell Swing est par exemple largement recommandée pour lutter contre les maux de dos et muscler les muscles fessiers et les ischios-jambiers.  

Pratiquer le kettlebell oui, mais pas n’importe comment

Pour bien travailler les muscles sollicités par le kettlebell mais aussi pour éviter les blessures, lorsqu’on utilise un kettlebell dans le cadre d’une prise de masse musculaire ou d’une perte de poids, il convient de respecter le principe de progressivité des charges. Pour faire simple, il ne faut pas commencer sa séance en utilisant tout de suite des charges lourdes. Il faut, augmenter le poids utilisé progressivement et cela en fonction de l’exercice. De plus, il faudra veiller à constamment garder un gainage actif au niveau des abdominaux et un dos bien droit pour ne pas se blesser. Si lors de la séance vous constatez que vous ne parvenez plus à assurer ces deux constantes, cela signifie qu’il faut diminuer la charge utilisée, changer d’exercice ou tout simplement prendre du temps de repos. Ne vous obstinez pas à continuer dans de telle condition sous peine de vous blesser plus ou moins sévèrement.

Vous l’aurez compris, travailler à l’aide de kettlebell est vivement recommandé, que ce soit dans le cadre d’une prise de masse ou d’une perte de poids. De plus, il vous permettra de pallier aux déséquilibres musculaires si vous en avez et de casser la routine des entraînements aux haltères.

Si vous voulez obtenir un programme sportif personnalisé pour prendre de la masse ou perdre du poids, faites confiance au coach Dreamcore et commencez dès aujourd’hui !